150ème anniversaire de l'église Saint-Pierre-aux-Liens – La Plante : Les Pèlerins de Bouge :

Au nom de l'Equipe d'animation du 150ème, je voudrais redire un immense merci à toutes les familles d'accueil qui se sont impliquées généreusement durant la journée du 12 mars : sans elles, le spectacle du mystère de la Passion n'aurait pu avoir lieu.

Je redis un chaleureux merci aux Pèlerins de Bouge qui nous ont permis de partager des moments privilégiés riches en émotions et empreints d'une amitié que nous ne sommes pas prêts d'oublier. Ce fut une réussite totale. Une spectatrice nous écrit : « Merci pour cette soirée émouvante, dans l'harmonie des acteurs, des spectateurs –actifs-, de la musique, des techniciens et du récitant nous parlant de l'actualité et de l'urgence d'aimer... , je me retrouve dans cette expression chaleureuse et aimante. Merci ».

A tous les Pèlerins, nous disons : bonne continuation pour de nouvelles aventures.

Pour le Comité d'animation du 150ème anniversaire,
Philippe SEVRIN,
Secrétaire du Conseil de Fabrique.


Marc, un Pèlerin

Nous venons tous par des chemins différents, l'un comme l'autre. Certains d'entre-nous ont eu des obstacles différents qu'ils ont eu du mal a éviter ou a écarter de leur bonne voie.
Avec un bon suivi et un bon accompagnement, notre santé s'est améliorée, nos bons guides nous ont envoyé à la maison des Pèlerins. Où sur cette bonne voie, nous nous améliorons tous les jours. Avec une aide et un bon entourage suivant les capacités de chaque personne, ce jour nous vous présentons la Passion de Jésus Christ. Ce qui permet de vous démontrer qu'avec beaucoup de courage et de volonté et avec une superbe équipe d'accompagnement nous sommes tous de super citoyens. Ce soir nous allons vous le démontrer.

Les pèlerins ont un cœur si grand qu'ils vous remercient chacun par un tout petit mot pour cette belle aventure qu'ils ont pu réaliser.

Marc, un Pèlerin. Mars 2014, de retour de Paris.


Le Mystère de la Passion - Spy mars 2013

Chers amis, nous vibrons encore de l'expérience que nous venons de vivre.
Pouvons-nous la partager avec vous et avec ceux qui hésitent, ou doutent ?

Nous devons un immense merci à toute l'équipe pour la joie qu'elle nous a apportée ce samedi 16 mars 2013.

Nous ne sommes pas sortis intacts de cette journée, et ceux à qui nous l'avons expliquée ont ressenti notre émotion et ont vibré avec nous, surtout quand Jacqueline a expliqué le plaisir que nous avons ressenti lorsque Cathy et André nous ont apporté une fleur à la fin de la très belle représentation. Ce geste et leur sourire étaient la plus belle récompense pour ce que nous avons voulu leur apporter, malgré notre maladresse et notre peur de faire un imper.

Ce geste doit être perpétué lors des prochaines représentations. C'est un geste important.

Nous avons eu le plaisir de recevoir le lendemain notre fille Christelle et Denis, et nos deux petites-filles Louise et Alice. Nous avons pleinement perçu la chance qui est la nôtre d'avoir des enfants en pleine santé, sains dans leur tête et leur corps.
Notre relation avec le handicap, si elle ne nous change pas fondamentalement, nous amènera à relativiser les problèmes que nous rencontrons. Et à apprécier plus encore les bonheurs qui sont les nôtres.

La chance est une loterie, (Il faut cependant un peu aider le sort !). Notre chance, lorsqu'elle nous met en contact avec des personnes handicapées, nous rend plus responsables de notre regard et de la réponse concrète que nous offrirons.

Nul ne sait comment nous évoluerons à l'avenir; nous ne pouvons pas assurer que nous porterons "toute la misère du monde", nous en sommes bien incapables, mais soyez certains que - au minimum - nous porterons témoignage de la richesse que l'on reçoit de tous, et plus particulièrement des personnes défavorisées qui nous accordent pendant quelques heures, quelques jours, la confiance de nous considérer comme des personnes de référence. C'est un cadeau inestimable.

Encore félicitations à toute l'équipe pour la brillante réalisation.

Que Cathy et André reçoivent toute notre amitié, c'étaient eux les héros de la fête.

Bien amicalement,

Jacqueline et Gérard (1450 CHASTRE)